mardi 14 octobre 2014

Pêle-Mêle #8 spécial Cinéma


Cette catégorie a eu quelques petites semaines d'absence car mon nouveau travail me laisse moins de temps pour m'occuper de mon blog et j'ai des petits projets à côté mais cela ne m'a pas empêché de voir quelques films et de continuer à lire ! En bref et en résumé, voici que m'a plu et ce qui ne m'a pas plu ces dernières semaines.

C'est parti pour la séance de rattrapage !


[Cinéma] Un Homme Très Recherché d'Anton Corbijn

"Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsqu’un immigré d’origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s’engage alors pour identifier cet homme très recherché : s’agit-il d’une victime ou d’un extrémiste aux intentions destructrices ?" (Allociné)

J'ai découvert Philip Seymour Hoffman dans le magnifique Magnolia puis dans The Master. Je ne pouvais donc pas passer à côté de l'un de ses derniers films. Mis à part son titre (basé sur le roman du même nom de John Le Carré), je n'ai absolument rien à reprocher à ce film. Le rythme est fantastiquement bon, les retournements de situation également et chaque personnage possède un véritable charisme ! J'avais peur que le film soit trop complexe, mais finalement tout est clair et surtout très prenant.

Ma note : 8/10



[Cinéma] Pride de Matthew Warchus

"Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de leur marche à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause."  (Allociné)

Pride est un bon feel good movie à l'anglaise comme je les aime ! Une association de gays et de lesbiennes va venir en aide à des mineurs écossais, ce qui va donner naissance à de précieuses amitiés mais pas que. Ce que je retiens de ce film, c'est surtout la solidarité naissante entre toutes ces personnes et le message est encore plus fort lorsque l'on sait que le film est basé sur une histoire vraie.

L'histoire est à la fois amusante et touchante (un petit mouchoir pour la fin n'aurait pas été de refus) mais je suis ressortie de ce film avec une extraordinaire bonne humeur !


Ma note : 7/10



[Cinéma] Saint-Laurent de Bertrand Bonello

"1967 - 1976. La rencontre de l'un des plus grands couturiers de tous les temps avec une décennie libre. Aucun des deux n’en sortira intact." (Allociné)

Je reste très mitigée pour ce film même si j'avoue l'avoir quand même apprécié. Il faut dire que Louis Garrel et Gaspard Ulliel représentent à eux deux mes idéaux masculins donc il est très difficile de cracher sur eux, surtout que je dois saluer la performance de Gaspard Ulliel.

Néanmoins, cela fait un peu trop de Saint-Laurent en une année. Je suis encore restée sur le précédent avec Pierre Niney (mon avis ici) et bien que la version de Bonello ait quelque chose en plus dans le sens où il est consacré à une seule époque de la vie d'Yves Saint-Laurent et que j'ai aimé la réalisation, je l'ai trouvé beaucoup trop long. Un bon tiers aurait pu être enlevé au montage et j'ai rarement eu hâte de voir le générique de fin arriver. Heureusement la bande sonore est canon et les scènes de défilés sont magistrales.

Ma note : 6/10



[Cinéma] 3 Coeurs de Benoît Jacquot

"Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu’il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu’au matin, parlant de tout sauf d’eux-mêmes, dans un accord rare. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent rien l’un de l’autre. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie…" (Allociné)

Une belle histoire mélodramatique entre Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni et Benoît Poelvoorde. Les deux actrices sont soeurs (leur mère est jouée par Catherine Deneuve) et amoureuses du même homme.

Le casting est grandiose (même si j'ai eu un peu de mal au début avec un Benoît Poelvoorde un peu trop marmonnant et que je n'imagine absolument pas en homme séducteur) et l'histoire est jolie mais le tout reste un peu trop théâtralisé, exactement ce que je reprochais au film Les Adieux à la Reine du même réalisateur qui m'avait déçue. Malgré tout, la musique est divine et la scène de fin prend véritablement aux tripes.

Ma note : 6/10




[Cinéma] Si Je Reste de R. J. Cutler


"En un seul moment, tout peut changer. Mia, 17 ans, n'a aucun souvenir de l'accident : elle arrive uniquement à se rappeler avoir roulé le long de la route enneigée de l'Oregon avec sa famille. Puis, en un clin d'oeil, elle se retrouve observant son propre corps dévasté ... L'adolescente sera tiraillée entre l'envie de rejoindre ses parents dans l'au-delà et celle de se réveiller et de retrouver son petit ami et ses proches..." (Allociné)


Après Nos Etoiles Contraires, j'ai été tentée par ce nouveau film adapté d'un best-seller de la littérature adolescente qui reste l'un de mes petits pêchés mignons mais malheureusement ma liste de livres à lire est tellement longue que je ne prends pas le temps de m'intéresser aux nouvelles sorties. Je n'avais donc aucune idée du livre et de ce qu'il racontait en allant voir ce film et j'ai été littéralement transportée par cette histoire dramatique.

Il y a un petit peu d'eau de rose bien entendu et comme d'habitude dans ce genre de films, les personnages principaux sont toujours des adolescents surdoués tellement différents des autres mais j'ai aimé cette mélodieuse histoire qui prend véritablement aux tripes.

Ma note : 7/10



[Cinéma] Tu Veux ou Tu Veux Pas de Tonie Marshall


"Lambert, sex addict repenti, tente de se racheter une conduite en devenant… conseiller conjugal. Abstinent depuis plusieurs mois, la situation se complique lorsqu’il recrute une assistante, la séduisante Judith, dont la sexualité débridée va très vite mettre ses résolutions à rude épreuve…" (Allociné


Une petite comédie française fait toujours du bien de temps en temps, mais à condition qu'elle soit bien tout de même ! Même si celle-ci arrive à avoir la moyenne grâce aux deux acteurs principaux, je n'ai pas mis un 5 pour le scénario qui vole très très bas et qui fait passer Sophie Marceau pour une nymphomane sans cerveau. 


Ma note : 5/10




[Cinéma] Mommy de Xavier Dolan


"Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir." (Allociné)

Cela fait quelques années que Xavier Dolan fait partie de mes petits chouchous avec notamment les sublimes Les Amours Imaginaires et Laurence Anyways alors j'attendais Mommy avec impatience et je peux d'emblée dire qu'il a été au-delà de mes espérances. De mon point de vue, c'est son meilleur et j'ai eu envie de le revoir dès que je suis sortie du cinéma.

Ce film a réussi à me transporter, à me faire rire (l'accent et les expressions québécois me font tout le temps sourire) et surtout à m'émouvoir. Je me suis prise d'affection pour ce jeune garçon, sa mère et leur timide voisine, au point de pleurer en les voyant danser sur Céline Dion (oui oui !). La photographie est belle, certains effets de la réalisation sont surprenants mais fonctionnent très bien. Certainement mon deuxième meilleur film de l'année (le premier reste Le Rôle de ma Vie) donc je ne peux que vous recommander d'y courir vite vite vite !

Ma note : 9/10



[Cinéma] Annabelle de John R. Leonetti


"John Form est certain d'avoir déniché le cadeau de ses rêves pour sa femme Mia, qui attend un enfant. Il s'agit d'une poupée ancienne, très rare, habillée dans une robe de mariée d'un blanc immaculé. Mais Mia, d'abord ravie par son cadeau, va vite déchanter.
Une nuit, les membres d'une secte satanique s'introduisent dans leur maison et agressent sauvagement le couple, paniqué. Et ils ne se contentent pas de faire couler le sang et de semer la terreur – ils donnent vie à une créature monstrueuse, pire encore que leurs sinistres méfaits, permettant aux âmes damnées de revenir sur Terre : Annabelle…" (Allociné)

Des mois que j'attendais ce film après avoir découvert cette poupée dans Conjuring ! Malheureusement c'est retombé comme un soufflé car ce film est un bide. Tous les éléments terrifiants sont présents dans la bande-annonce et les teasers donc il n'y a plus d'effet de surprise, il n'y a aucune recherche et les gros appels de phares pour rendre "hommage" au film Rosemary's Baby sont inefficaces. Bref, passez votre chemin et restez-en à Conjuring qui lui est génial.

Ma note : 4/10



[Cinéma] Horns d'Alexandra Aja

"Soupçonné d’avoir assassiné sa fiancée, rejeté par tous ceux qu’il connaît, Ignatius a sombré dans le désespoir. Un matin, il se réveille avec une paire de cornes sur la tête. Celles-ci lui donnent un étrange pouvoir, celui de faire avouer leurs plus noirs secrets aux gens qu’il croise. Ignatius se lance alors à la recherche du véritable meurtrier…" (Allociné)

J'avais peur de ne pas accrocher à l'ambiance trop fantastique de ce film et surtout j'ai du mal à imaginer Daniel Radcliffe dans un autre rôle que celui d'Harry Potter. Plus de baguette magique mais des cornes, difficile à croire au début mais on rentre vite dans le vif du sujet et ces cornes vont justement provoquer des séquences plutôt loufoques.

La première partie est excellente, la seconde m'a un peu plus déçue car elle accumule les clichés mais ce film reste quand même extrêmement divertissant et je le recommande également !

Ma note : 7/10

jeudi 2 octobre 2014

[Save the Date] Participez avec moi au Eristoff Contest - Black to basics !



Avis aux Rennaix(ses) ! Je vous donne rendez-vous le jeudi 9 octobre de 19h à 21h au bar El Tio Paquito pour la soirée Eristoff Contest - Black to Basics ! L'entrée au bar est bien entendu gratuite et de nombreuses animations ainsi que des cadeaux à gagner tout au long de la soirée nous attendent !

Pour cette troisième édition du Eristoff Contest, nous aurons l'occasion de (re)découvrir les cocktails Caïpis Black ou les Caïpis Basics. Les lecteurs(trices) du blog assisteront à du Live Graff, participeront aux iPad Contest et repartiront certainement avec des cadeaux !

Cet Eristoff Contest se déroule également en ligne à partir du 6 octobre grâce à la plateforme digitale où vous trouverez une application vous permettant de vous mettre dans la peau d'un(e) véritable barman(maid)et mon petit doigt me dit que là aussi, il y a de nombreux cadeaux à gagner !

Rennes est bien connue pour être une ville festive donc rejoignez-moi pour un afterwork autour d'un (ou plusieurs) verre(s) de 19h à 21h au bar El Tio Paquito, Place Rallier du Baty. J'y serai avec mes copines blogueuses bien entendu et de nombreux amis !



Et pour faire la fête, rien de tel que de piocher dans cette sélection Shoes.fr spécial Eleven Paris délicieusement régressive !




jeudi 25 septembre 2014

Mademoiselle Brunette


Enfin je prends le temps de faire un nouvel article et c'est l'occasion de vous dévoiler ma nouvelle tête ! En une journée, je suis passée de blonde à brune et ma chevelure s'est délestée de vingt bons centimètres.

Il faut dire que je ne me reconnaissais plus du tout en blonde, c'est étrange à dire mais je n'avais pas l'impression d'être vraiment moi et le visage que me montrait le miroir me paraissait faussé. Pourtant, je voulais  devenir blonde et ça m'a beaucoup plu dans un premier temps, mais ensuite je n'aspirais qu'à revenir au naturel.

Le blond était extrêmement difficile à entretenir sur mes cheveux plus que fins et abîmés par des années de coloration. Depuis mes 14 ans, je n'ai jamais eu ma couleur naturelle. J'ai commencé comme presque tout le monde avec ces fameuses mousses Color Pulse qui rendaient un résultat misérable au bout de deux semaines, j'ai été brune en 2010, puis rousse en 2011, ensuite blonde méchée en 2012, un carré long blond doré en 2013 et enfin brunette en 2014 !

Je me rends compte en écrivant ceci que je suis plutôt instable capillairement parlant. Si ça se trouve dans quelques mois je me détesterai en brune et je lorgnerai à nouveau sur mes cheveux blonds ! Mais j'ai décidé de laisser mes cheveux tranquilles quelques années et d'attendre avant de faire une nouvelle coloration. Cela fera déjà du bien à mon porte-monnaie car mine de rien c'est un gros budget (une centaine d'euros tous les trois mois) mais surtout ça va faire un bien fou à mes cheveux qui ont besoin de repos.

J'ai eu le déclic lorsque j'ai bénéficié d'un soin capillaire au Hairspa rennais Curly's Bloom (je vous en parle plus bientôt !) et que mes cheveux tellement assoiffés absorbaient en une seconde tous les soins qu'ils pouvaient recevoir. J'ai donc couru chez ma coiffeuse préférée (Le Salon de Julie) en lui demandant une coloration proche de ma couleur naturelle. Le résultat est plus foncé que ce à quoi je m'attendais, après une crainte de ressembler à nouveau à la jeune ado fan d'Indochine et d'Evanescence que j'étais, je me suis faite à cette nouvelle couleur qui me va beaucoup mieux au teint et qui m'a donné confiance en moi, quelque chose que j'avais perdu depuis plusieurs mois !

Et cette confiance en moi a payé car le lendemain j'ai eu un entretien pour être Chargée de communication aux Champs Libres (le plus grand espace culturel de Rennes) et ça a payé ! ;)

J'ai tellement parlé de mes cheveux que j'en oublie cette magnifique robe Mademoiselle Tara que j'avais porté à l'occasion de la remise de diplôme de Damien. J'ai eu un peu de mal au début avec sa coupe qui n'avantage pas forcément mes bras mais je craque pour le joli noeud au dos, son tissu lourd de qualité et sa forme bien évasée !












Robe : Mademoiselle Tara (soldée sur Asos)
Chaussures : Asos (anciennes collections)
Ceinture : H&M (piquée à Damien)
Headband : Zara (ancienne collection)
Bague : Chicwish (disponible ici)


Photos de la jolie Juliette !


mercredi 10 septembre 2014

Pêle-Mêle #7

Je n'ai pas eu le temps de faire d'article la semaine passée donc je rattrape mon retard avec au programme mes achats sport et beauté, ma nouvelle tête, deux livres et quatre films !


Cela fait maintenant un an que je me suis remise de façon active au sport et notamment au running ! Vous aviez suivi mes premiers pas de jeune coureuse mais ce n'est pas parce que je n'en parle plus que j'ai arrêté de courir ! Je n'ai aucun objectif de compétition, de temps ou de vitesse donc j'y vais tranquillement à mon rythme et je n'ai pas trouvé mieux pour me garder en forme et pour être détendue ! Pour fêter ma première année de sport, j'ai donc reçu une nouvelle paire de baskets Nike Pegasus pour courir vite de la part de Shoes.fr ! Je les teste aujourd'hui, je vous en donnerai des nouvelles ! J'ai également fait le plein de débardeurs techniques à mini-prix à Décathlon car j'ai vite très chaud lorsque je fais du sport !


En été, j'avais laissé ma peau respirer mais maintenant que l'automne revient, je me suis procurée mon inconditionnel fond de teint Hello Flawless de Benefit (j'en ai parlé ici) ! C'est simple, depuis deux ans je n'utilise que celui-ci car je n'ai jamais trouvé mieux ! Et comme je ne change jamais une équipe qui gagne, j'ai acheté à nouveau un pot du shampoing volumateur Big au sel marin de Lush car je raffole de son odeur et de ses effets sur mes cheveux (j'en parle plus ici !).


En parlant de cheveux, je vous présente ma nouvelle tête ! Je suis passée en une journée de blonde très claire à brunette avec au passage plus de dix centimètres de cheveux coupés ! Gros changement mais mes cheveux abîmés et fragilisés en avaient bien besoin et j'ai bien l'intention de les laisser tranquille quelques mois et donc rien de mieux que de revenir à ma couleur naturelle pour abandonner un temps l'étape coloration. C'est plus foncé et même plus court que ce à quoi je m'étais attendue mais finalement je suis fan et je me sens nettement mieux ainsi ! Et mon petit doigt me dit que ça m'a porté chance pour une belle opportunité professionnelle ! ;)
Comme d'habitude, je suis allée au Salon de Julie qui est une véritable magicienne !



[Lecture] Glamorama - Bret Easton Ellis (1998)

"Après le yuppie sanguinaire d'American Psycho, les ados névrosés de Moins que Zéro et Les Lois de l'attraction, Bret Easton Ellis présente Victor Ward, l'homme qui monte dans les milieux branchés de New York. Jeune mannequin chargé de lancer la nouvelle boîte de nuit à la mode, il côtoie toutes les célébrités de la couture et du cinéma avant de plonger dans une sordide histoire de terrorisme. Naomi Campbell, Calvin Klein, Pedro Almodovar, Bruce Willis, Kate Moss, Johnny Depp et tous les obsédés de l'objectif défilent. Dans le désordre, ce petit monde joyeux tape de la coke, se bourre de vodka et de calmants, s'envoie en l'air dans tous les sens, part en cure de désintoxication, porte du Donna Karan ou du Gucci et s'observe derrière d'incontournables verres fumés."


Bret Easton Ellis, on aime ou on n'aime pas. Moi, depuis que j'ai découvert Moins que Zéro, Les Lois de l'Attraction et Zombies, j'apprécie son style qui fait passer Frédéric Beigbeder pour un simple copieur sans imagination. Ce que j'aime avec cet auteur, c'est que rien n'est sérieux et tout est cynisme et déballage intempestif de marques, de drogues et de name-dropping. Toute cette accumulation est censée représenter les excès et le vide d'une jeunesse dorée.

Glamorama est devenu mon roman favori de Bret Easton Ellis car l'histoire devient tellement folle qu'elle en devient saisissante. Après avoir ouvert une boîte de nuit et s'être séparé de sa petite amie car elle a appris qu'il la trompait avec la copine de son meilleur ami, Victor Ward est chargé de trouver une mystérieuse fille. En embarquant sur le bateau qui le mènera en Angleterre puis à Paris, il ne s'attend pas à se retrouver dans un piège qui va le rendre complètement fou. 

Malgré les 800 pages, il n'y aucun ennui dans ce livre car le rythme est très bon. Le début peut sembler trop bling-bling mais ensuite les rebondissements relèvent véritablement de la folie et j'ai dévoré ce livre en me disant tout du long qu'il ferait un film magistral !

Ma note : 8/10


[Lecture] Tricheuses - Anna Godbersen (2010)

"Manhattan, fin du XIXe siècle.Une bien curieuse union est célébrée dans la haute société. Henry Schoonmaker vient d'épouser une jeune femme qu'il n'a jamais aimée : la vénéneuse Penelope Hayes. Bien que son ancienne rivale triomphe, Diana, toujours amoureuse d'Henry, n'a pas dit son dernier mot. Quant à sa sœur, Elizabeth, elle refuse obstinément de paraître en public. Pressentant un nouveau scandale, tout New York retient son souffle… Si vous avez aimé Rebelles et Rumeurs, vous allez adorer Tricheuses !"

Après Rebelles et Rumeurs, j'ai continué cette saga de littérature adolescente que l'on pourrait comparer à un Gossip Girl du XIXe siècle. J'ai néanmoins moins apprécié Tricheuses qui est un peu plat et différent des précédents mais il y a toutefois de petits rebondissements intéressants. Ce n'est pas de la grande littérature bien entendu mais je me suis surprise à dévorer cette saga avec intensité, il ne me reste plus qu'un tome et j'aurai terminé !

Ma note : 6/10



[Cinéma] Les Gardiens de la Galaxie - James Gunn (2014)


"Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …"

J'ai mis du temps avant d'aller voir le blockbuster de l'été mais vu que de manière générale, j'apprécie les films de super-héros, je ne pouvais pas l'éviter ! Donc déjà, je n'avais jamais entendu parlé auparavant des Gardiens de la Galaxie et de leur histoire, ce fut donc pour moi une découverte et je dois avouer que je n'ai absolument pas aimé l'histoire qui reprend trop de stéréotypes chers aux films d'action et j'avais du mal à me projeter et à m'attacher aux personnages vu que je ne les connaissais pas du tout. Le seul aspect de ce film que j'ai aimé et qui a rattrapé le tout, c'est l'humour décalé. Effectivement, ça fait plaisir de voir des super-héros qui utilisent l'auto-dérision et malgré quelques passages un peu longs, il y a un bon rythme et un pep's que l'on ne trouve pas dans les autres films du genre. Si vous aimez les films de super-héros, je ne peux que vous le recommander.


Ma note : 6/10



[Cinéma] Enemy - Denis Villeneuve (2014)

"Adam, un professeur discret, mène une vie paisible avec sa fiancée Mary. Un jour qu'il découvre son sosie parfait en la personne d’Anthony, un acteur fantasque, il ressent un trouble profond. Il commence alors à observer à distance la vie de cet homme et de sa mystérieuse femme enceinte. Puis Adam se met à imaginer les plus stupéfiants scénarios... pour lui et pour son propre couple."

Je n'avais jamais vu Prisoners ou Incendie bien que l'on m'en ait dit beaucoup de bien mais le beau casting de Enemy a attiré ma curiosité et après avoir vu The Double, j'ai pensé y retrouver la même atmosphère. Bien que le film soit assez agréable à regarder, il me manquait quelque chose et tout semblait trop surréaliste. Néanmoins, ce fut une jolie découverte et mention spéciale à la magnifique Sarah Gadon qui éclipse totalement Mélanie Laurent.

Ma note : 7/10


[Cinéma] The Salvation - Kristian Levring (2014)

"1870, Amérique. Lorsque John tue le meurtrier de sa famille, il déclenche la fureur du chef de gang, Delarue. Trahi par sa communauté, lâche et corrompue, le paisible pionnier doit alors traquer seul les hors-la-loi."

Des westerns, je n'en ai pas vu beaucoup, si ce n'est Wild Wild West avec Will Smith il y a une dizaine d'années donc je ne possède aucune bonnes références en la matière. Ayant énormément apprécié Mads Mikkelsen dans le magnifique La Chasse mais également dans la série Hannibal, j'ai été attiré par ce western de vengeance.

L'histoire est très simple mais très efficace. John a fui l'Europe de l'Est pour aller vivre en Amérique avec son frère, quelques années plus tard, sa femme et son fils le rejoignent. Malheureusement, leur premier jour va se terminer dans le sang et John va tout faire pour venger sa famille.

Il y a beaucoup de violence, beaucoup d'injustice, les personnages ne sont pas très profonds mais Eva Green est stupéfiante en veuve noire muette et Mads Mikkelsen est vraiment touchant et j'était ravie en découvrant le dénouement ! Ce n'est pas un chef d'oeuvre mais le suspense et l'esprit de vengeance est bien là et même si le film a du mal à se faire sa place au niveau des critiques, j'ai passé un très bon moment !

Ma note : 6/10


[Cinéma] Maintenant ou Jamais - Serge Frydman (2014)

"Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l'avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d'amour…"

En découvrant le synopsis et la bande-annonce de ce film, je savais que je ne devais pas m'attendre à quelque chose de fabuleux mais avoir la carte illimitée du Gaumont me donne envie d'aller voir tous les films ! Mon intuition a été bonne car je n'ai absolument pas aimé Maintenant ou Jamais.

L'histoire est surréaliste et relève de l'irréel. Effectivement Juliette (Leïla Bekti) va décider de braquer une banque car son mari s'est fait soudainement renvoyé de cette même banque afin de s'offrir la maison de ses rêves pour partir de Paris. Elle va se faire aider par un petit voyou joué par Nicolas Duvauchelle après le fait qu'il lui ait volé son sac. Honnêtement, quelle personne, même désespérée, va t-elle faire confiance à quelqu'un qui l'a agressé ??

Plus le film avançait et plus j'étais désespérée de voir à quel point tout devenait de plus en plus ridicule et surtout inattendu. Comme je le redoutais, le personnage de Leïla Bekti va finir par être attiré par le personnage de Nicolas Duvauchelle au détriment de son mari qui semble désemparé avec leurs deux enfants. Bref ce film m'a énervé, même cette mère de famille désespérée était en quête d'adrénaline et surtout de son petit confort, j'avais envie de lui crier "VA TE CHERCHER UN TRAVAIL !" et j'ai levé les yeux au ciel lorsque son mari se plaignait d'avoir un pauvre travail de commercial en assurances. [SPOIL] La fin m'a achevé car la mère s'en sort sans problème alors que son complice est en prison, et surtout elle va continuer à vivre sa petite vie avec son mari et ses enfants comme si rien ne s'était passé.

Ma note : 3/10



Les gagnantes du concours des Galeries Lafayette ont été contactées par mail ! Merci à tous pour votre participation !