jeudi 29 janvier 2015

Les livres et moi



L'autre jour j'étais sur mon lit en train de réfléchir à mon blog et à chercher l'inspiration. Car c'est un fait, je n'aime plus vraiment faire des articles looks, j'aime voir ceux des copines mais ce n'est plus un exercice qui me plaît autant qu'avant. J'ai changé en 5 ans de blog et c'est tout à fait normal, je n'ai plus le même attrait qu'avant pour les vêtements. Certes, j'aime toujours les belles robes mais c'est moins important qu'avant, je me surprends à présent à m'habiller au plus rapide et au plus simple. Il y aura peut-être encore des looks mais pour l'instant j'aurais plutôt l'impression de me forcer.

Je cherchais donc l'inspiration, je regarde à droite où je vois toutes ces robes que je n'ai même pas le temps de porter car je porte toujours les mêmes, je regarde à gauche et je vois tous mes livres. Toutes ces pages que j'ai lu et qui ont fait partie de ma vie à un moment. J'avais trouvé mon inspiration (du moins pour un article). Ma vraie passion ce sont les livres, un livre me reflète plus qu'une robe, la mode est une manière de donner une image de moi et de me sentir bien mais les livres, ce sont eux qui me déterminent et qui en grande partie, en plus de l'éducation que j'ai reçu et de mes expériences, font ce que je suis devenue à présent.

Je n'avais jamais ressenti le besoin de parler ici de ce que représentent les livres pour moi, il est donc temps d'y remédier et dans un premier temps de vous montrer ma petite collection. J'ai d'ailleurs eu bien du mal à faire rentrer les deux bibliothèques dans le cadre de mon appareil photo !


Tous mes livres ne sont pas là car il y a également ceux qui sont dans le salon, ceux qui sont sur ma table de chevet mais aussi ceux qui sont restés chez mon père ou chez ma mère, ceux que j'ai perdu au fil des années et ceux que j'ai prêté mais que l'on ne m'a jamais rendu.

Ce goût pour la lecture et pour les livres remonte à mon enfance, je ne sais pas vraiment quand cela a débuté mais je me rappelle très bien avoir toujours baigné dans une atmosphère où la lecture était présente. Je ne viens pas d'un milieu aisé et bourgeois où l'on peut penser que la culture est plus présente qu'ailleurs, ma mère est adjointe administrative et mon père était plombier mais il y avait tout le temps plein de livres chez nous et surtout je voyais très souvent ma mère en train de lire.

Je me rappelle des premiers livres que j'allais acheter avec ma mamie dans la librairie où bien des années après j'ai fait plusieurs stages. Je ne savais pas encore lire à l'époque, je complétais ma collection de livres des "Monsieurs et Madames" en me disant que je saurai les lire dès que je serai en CP. Quel ne fut pas mon désespoir quand je suis rentrée de mon tout premier jour de CP en pleurs car j'étais persuadée que j'allais savoir lire en rentrant. A la place de cela, je savais juste réciter ma première leçon : "Sophie joue avec son ami Julien".

L'année où j'ai appris à lire a coïncidé avec l'année où mes parents ont décidé de divorcer. Je suis restée vivre chez mon père tandis que mon grand frère et ma petite soeur sont allés vivre avec ma mère. Je n'ai pas vraiment souffert de cet événement et ce n'est pas un traumatisme de mon enfance mais il est clair que c'est à cause de ça que je suis devenue très solitaire et réservée. Ayant un père qui travaillait beaucoup, j'étais très souvent seule et forcément mon activité préférée étant petite était la lecture.

Je passais tous les mercredis et les samedis à la bibliothèque municipale de mon village, au point d'en arriver à avoir lu tous les livres jeunesse proposés. Jusqu'à mon entrée au lycée, mes lectures étaient très populaires et absolument pas précoces, je ne m'intéressais pas du tout aux grands classiques, je voulais juste des histoires pour enfants ou même n'importe quoi qui me fasse passer le temps. J'étais très curieuse donc tout y passait, que ce soit les livres de Bellemare de mon père, les romans à l'eau de rose de ma mère, les livres de sciences de mon frère ou même le programme télé ou le dictionnaire !


J'ai toujours consacré du temps à la lecture, je pense que c'est parce que je n'avais pas vraiment autre chose à faire. Il faut savoir que j'ai eu mon propre ordinateur seulement lorsque j'étais en deuxième année à la fac, même si j'ai un blog et que je m'intéresse aux nouvelles technologies, je ne peux pas rester sur un ordinateur (sauf au travail bien entendu) car je m'y ennuie très vite.

Parmi tous mes loisirs (aller au cinéma, regarder des films/séries à la maison, faire du sport), la lecture passera toujours en premier. Il m'est même parfois difficile de me détacher de mon approche limite monomaniaque de la lecture (obligation de lire minimum 50 pages par jour, ne jamais m'arrêter à une page qui ne se termine pas par un point, par la fin d'un chapitre ou par un numéro de page qui ne me plaît pas). J'ai beaucoup travaillé là-dessus mais il m'arrive encore de stresser juste parce que je n'ai pas eu le temps de lire pendant ma journée, il m'arrive parfois de ne pas aller à des soirées chez des amis parce que je préfère lire ou alors de rentrer plus tôt afin de pouvoir lire en rentrant.

Même si mon approche de la lecture paraît stricte et prenante, c'est pourtant une réelle évasion à chaque fois. Je savoure chaque moment privilégié où je me retrouve seule avec mon livre dans le calme. Chaque livre lu s'inscrit directement dans ma vie et dans ma mémoire, et même si j'en oublie souvent les histoires (j'ai tendance à mélanger plein d'histoires ou à les oublier à force de lire et je déteste "perdre du temps" à relire un livre), je sais que je l'ai lu et qu'il m'a accompagné l'espace de quelques jours.


Après mon bac littéraire, je me suis naturellement tournée vers une licence de lettres modernes où j'ai tout fait pour parfaire l'éducation littéraire que je ne possédais pas. Je laissais tomber les auteurs populaires que j'adulais au lycée (Frédéric Beigbéder, Amélie Nothomb, Bernard Werber, Lolita Pille ...) pour me mettre pleinement aux classiques. Et là j'ai découvert ce qu'était la "vraie" littérature si je puis dire. Je n'étais pas une intello, j'avais parfois du mal à avoir mon année sans aller aux rattrapages mais je lisais énormément (peut-être justement parce que je lisais en cours !). Quand un prof nous donnait une lecture obligatoire accompagnée d'une bibliographie, je lisais tous les livres de la bibliographie. J'avais enfin mon propre argent et des dizaines de librairies autour de moi, je pouvais décider de mes lectures et rien que le fait d'avoir ce choix de décider quel livre j'allais lire me rendait heureuse.

J'ai découvert les auteurs de l'Antiquité, ceux du Moyen-Âge mais également tous les auteurs majeurs du XVI au XXIe siècles. J'ai découvert que j'avais des préférences pour le romantisme ("La Princesse de Clèves", "Julie ou la Nouvelle Héloïse", "Manon Lascaut", "Madame Bovary"...), pour le réalisme ("Germinal", "Au Bonheur des Dames" ...). Quand j'ai commencé à lire un livre de Zola, je me suis rendue compte du génie de cet homme et j'ai commencé à lire toutes ses oeuvres et j'y suis encore (il m'en reste 4). Après je vais lire l'intégrale de Balzac, puis celle de Maupassant, puis Victor Hugo, puis Marcel Proust ... et je ne connais pas encore la suite ! Surtout que je ne lis pas que ça, je suis une amoureuse des mots, amoureuse de toutes ces pages qui ont été écrites depuis des millénaires. J'ai le tournis lorsque je pense à tous les livres qui ont été écrits, toutes ces traces d'histoires qui restent à jamais gravées dans le temps.


Je reste tout de même une grande fan des classiques, et surtout des histoires réalistes avec une grande part de drame. C'est pour cela que je raffole des oeuvres de Zola, plus le personnage est en peine (orphelin, malade, pauvre, etc...), plus je suis en joie. A la différence, j'ai beaucoup de mal avec la littérature contemporaine où les auteurs ont plus tendance à parler d'eux et je ne supporte plus les démonstrations d'ego. En fait, je n'aime pas vraiment le principe d'auteur "superstar", c'est pour ça que je ne lis plus rien d'Amélie Nothomb ou de Frédéric Beigbéder ou que je ne prête aucune attention à Marc Levy ou Guillaume Musso (ou encore aux livres "Fifty shades of grey"). Il n'y a pas de snobisme à voir là-dedans car des lectures honteuses j'en ai (je possède l'intégrale de Gossip Girl et je m'accorde un livre chick litt' de temps en temps).

Mis à part quelques phénomènes littéraires (Harry Potter, Games of Throne ...), je reste donc très classique et la majeure partie des auteurs que je lis est morte. J'aime les romans d'époque, je suis passionnée par la vie de Marie-Antoinette donc je possède une vingtaine de livres sur sa vie. J'ai une petite passion également pour la littérature libertine et j'applaudis la magnifique plume du Marquis de Sade ou celle de Choderlos de Laclos. J'aime les envolées lyriques, j'aime les histoires d'amour tragiques et j'aime aussi les lectures qui me font réfléchir comme par exemple "Les Nourriture Terrestres" d'André Gide qui est un réel chef d'oeuvre littéraire. En le lisant, je m'arrêtais pour lire et relire le même passage tellement les mots prenaient tout leur sens. J'aime les livres qui me font découvrir des époques et des pays que je ne connaitrais jamais, la lecture est un voyage pour moi. Je voyage très peu, ce sont les livres qui font office d'évasion et de grandes escapades.


Grâce à cette passion, j'ai la chance de ne pas m'ennuyer car j'ai toujours un livre avec moi et je trouve toujours un peu de temps pour me plonger le temps d'un instant dans quelques pages. Lorsque je dois imaginer le moment où je me sens plus heureuse et le plus apaisée, je me vois le dimanche matin à l'aube en train de lire dans une plénitude et un calme complet.

Je pourrais passer des heures dans les librairies mais je me freine car je serais capable de dépenser des fortunes. Car lire tous ces livres peut avoir un certain coût et il m'est très rare d'acheter des livres neufs et encore moins les livres qui viennent de sortir (payer 20€ pour un livre que je vais lire en deux heures c'est hors de question). J'achète presque tout en occasion, soit chez des bouquinistes, soit sur des sites spécialisés ou alors pendant des brocantes où je fais des affaires en or. Mon copain et mes amis s'en souviennent encore lorsque je leur ai dit que je venais d'acheter pas moins de 37 livres (l'intégrale de la Comédie Humaine de Balzac) alors que je n'avais aucun sac et qu'il nous restait plus de 30 minutes de marche !



La lecture, c'est mon petit monde à moi, mon petit jardin secret donc il m'arrive très rarement d'en parler en public. De toute façon, je n'aime pas disserter plusieurs heures sur un livre (je détestais les commentaires de texte en cours), il y a juste mon ressenti et rien de plus. Il y a la joie de découvrir que le livre que je suis en train de lire est un chef d'oeuvre, il y a la déception de finir un livre magnifique trop rapidement, il y a toutes ces émotions que je ressens lorsque je me mets à la place des personnages, lorsque j'imagine toutes les situations qui sont sous mes yeux. Il y a les livres que j'ai jeté à travers ma chambre, ceux devant lesquels j'ai applaudi, ceux qui m'ont désespéré tellement ils étaient longs (j'ai un principe : toujours finir un livre commencé). Et surtout, il y a tout ces livre que j'ai envie de lire, cette richesse culturelle que je tends à approfondir tout au long de ma vie.


Lorsque j'étais en lettres modernes, c'était à la base pour me tourner vers les métiers du livre et de la documentation. Mais lorsque j'ai créé mon blog (en deuxième année de fac) et que j'ai ouvert la grande porte du web, j'ai décidé de changer d'orientation en me dirigeant vers un cursus d'information-communication après avoir obtenu ma licence de lettres modernes. Là fut ma grande erreur car l'enseignement y était complètement différent et je n'ai pas retrouvé tous ces professeurs de lettres passionnés que j'adorais entendre. Je me suis clairement ennuyée en information-communication mais heureusement mes stages m'ont convaincu que j'avais pris la bonne voie (celle de la rédaction web et du community management).

Parfois, je m'imagine quelle aurait été ma vie à cet instant présent si je n'avais pas été en master infocom et si j'étais allée au master très sélectif métiers du livre et de la documentation où j'avais réussi à obtenir une place. Je me vois très bien en tant que libraire, bibliothécaire ou documentaliste même si la peur de m'ennuyer est quand même présente. Je ne pense pas avoir fait de grosse erreur en m'orientant vers les métiers de la communication car même si actuellement je ne suis pas dans la situation la plus rêvée, j'ai toujours eu un travail qui me plaisait et après tout, la rédaction web c'est manier les mots donc ça se rapproche des livres ! Mais faire de cette passion un métier, même si j'en ai l'envie au fond de moi, je ne sais pas si cela serait idéal.


Encore plus que de la lecture, je suis amoureuse de l'objet du livre. C'est pour cela que je ne lirai jamais de livre numérique et que j'achète tous les livres que je veux lire, je ne peux pas emprunter des livres à la bibliothèque ou à des amis car je ressens le besoin de garder le livre avec moi. Je ne suis pas la plus grande maniaque du ménage et j'ai parfois tendance à être bordélique, mais ma bibliothèque est l'endroit le plus ordonné (si vous voyez ma penderie c'est une autre histoire). J'ai un système de classement très rigoureux, organisé par ordre alphabétique mais aussi par format.

Ma hantise est de voir brûler mon appartement et de perdre tous ces livres (je n'ai jamais compté mais je dois être à 400 je pense). Ces livres sont mon héritage, même si je devais déménager à l'autre bout du monde, ils m'accompagneraient. Lorsque j'aurai des enfants, j'espère qu'ils auront ce goût pour la lecture et que je pourrai leur transmettre mon savoir et mes lectures.

Je n'ai pas besoin de beaucoup de choses pour être heureuse, il me suffit d'être en train de lire en compagnie de Damien (qui lui passe des heures et des heures à s'exercer aux échecs) avec mon chat qui ronronne sur mon ventre pour ressentir ce qu'est le bonheur. Ce n'est pas grand chose, mais c'est ma définition du bonheur. Quoique je fasse, les livres seront toujours avec moi, que je sois heureuse ou triste ils ont une partie plus qu'importante dans ma vie et chaque jour de cette vie est dédiée à les découvrir de plus en plus.


Je vais terminer cet article par un portrait chinois réservé aux livres ! N'hésitez pas à le reprendre dans un de vos articles, cela me ferait un énorme plaisir et j'adore découvrir les lectures de ceux qui m'entourent !

Le livre que je pourrai lire et relire : 
Les Nourritures Terrestres d'André Gide. Ce n'est pas vraiment un roman mais plutôt un long poème en prose magnifiquement bien écrit qui m'a fait réfléchir comme jamais un livre ne l'avais fait.

Le livre que je n'ai jamais réussi à terminer : 
Alors là il y en a trois qui étaient très coriaces : les Essais de Montaigne, les Maximes et Pensées de Chamfort et l' Heptameron de Marguerite de Navarre.

Le premier livre marquant :
Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder qui est une sorte d'approche philosophique du monde pour les jeunes. Lu pour la première fois à 13 ans, je l'ai relu récemment et je me suis rendue compte de sa puissance. Il devrait être obligatoire pour tous avant de commencer la philosophie au lycée.


Ma lecture "honteuse" préférée :

J'ai souvent peur d'être cataloguée de "snob" car je ne lis pratiquement que des classiques et que j'ai beaucoup de mal avec la littérature populaire alors que des lectures "honteuses", j'en ai ! Et si je ne devais en choisir qu'une, je dirai Pretty Little Liars (les livres qui ont inspiré la série). Le style est mauvais, les personnages sont encore plus futiles que dans la série mais je ne peux pas m'empêcher d'accrocher !

Le livre qui m'a aidé à avancer :
La Promesse de l'Aube de Romain Gary. Ce roman parle de la mort de la mère du narrateur et je l'ai commencé le lendemain de la mort de mon père il y a déjà deux ans et demi. Je ne savais pas de quoi il parlait avant de le lire donc la coïncidence a été telle que ce livre m'a permis d'avancer à un moment très dur. "La promesse de l'aube" c'est tellement fort comme expression et depuis c'est mon mantra. Même si un jour est compliqué, il prend fin pour laisser place à un nouveau jour où tout est possible.
Lorsque j'ai lu ce livre, j'étais à la plage en compagnie de mon frère et de ses amis. Je me sentais complètement perdue mais de lire ce texte et de m'arrêter pour fixer les vagues m'a réellement fait prendre conscience que la vie ne s'arrêtait pas et qu'au contraire je devais avancer.

Le livre que j'offrirai à une amie :
Marie-Antoinette d'Antonia Fraser car c'est le livre qui a inspiré le film de Sofia Coppola donc rien qu'à le lire on s'imagine toutes les scènes. Et surtout, on sait tout ce qui se passe après la fuite du château et c'est à partir de ce moment là que les choses intéressantes commencent (je vous l'ai déjà dit, j'adore quand les personnages ont de vrais ennuis ^^).

Le livre que j'offrirai à un enfant de moins de 6 ans :
La collection intégrale des Monsieur et Madame car ce sont ces petits livres ludiques qui m'ont donné goût à la lecture !

Le livre qui m'a le plus marqué :
Belle du Seigneur d'Albert Cohen : 1000 pages d'histoire d'amour tragique et d'ennui (ennui des personnages). Je sais que celui-ci je le relirai car il est exceptionnel !

Le livre qui m'a le plus fait rigoler :
Les Fleurs Bleues de Raymond Queneau. Découvert pendant mon cursus universitaire, je raffole de l'écriture loufoque de cet auteur qui manie les mots comme personne !

Le livre qui m'a le plus traumatisé :
Moi Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée. Lu alors que j'étais assez jeune (18 ans il me semble), ce livre m'a vraiment bouleversé. De savoir que cette histoire est réellement arrivée à une adolescente m'a vraiment fait faire d'horribles cauchemars (le film n'a pas aidé d'ailleurs).

Le livre qui m'a le plus fait pleurer :
Je ne pleure pas beaucoup lorsque je lis mais je l'avoue j'ai pleuré comme une madeleine en lisant la mort de Ned Starck dans le Trône de Fer (intégrale 1) de Georges R. R. Martin. Je n'avais pas encore regardé la série donc c'était tellement inattendu que ça m'a chamboulé !

Le livre que j'aimerais voir adapté au cinéma :
Glamorama de Bret Easton Ellis. J'ai lu quasiment tous les livres de cet auteur américain très connu autant adulé que détesté. Moi j'aime comment il parle de la jeunesse désabusée, son ton cynique est spectaculaire et il l'est d'autant plus dans Glamorama qui est une véritable fresque d'une jeunesse friquée et révoltante totalement perdue. Il se passe tellement d'événéments spectaculaires dans ce livre que j'aimerais beaucoup les voir sur grand écran, c'est en projet depuis quelques années mais il n'y a toujours rien de concret pour l'instant.

Le livre que je pourrais jeter à la poubelle :
Les Mauvaises Nouvelles de Nicola Sirkis acheté et lu pendant l'époque désormais révolue où j'étais fan d'Indochine. Je ne jette jamais de livre donc je le garderai mais ce n'est clairement pas un chef d'oeuvre ;)

Le livre qui a été le mieux adapté au cinéma :
C'est difficile de choisir mais j'opte tout de même pour Virgin Suicides de Jeffrey Eugenides. J'ai vu le film et lu ensuite le livre pendant mon adolescence et ça a été un coup de coeur total.

Le livre qui m'a le plus fait rêver :
Le Parfum de Patrick Süskind car j'ai rarement été prise autant dans l'épopée de ce personnage fou et fascinant. Les descriptions m'ont fait imaginer les plus beaux des endroits (mais aussi les plus laids) et le champs lexical des odeurs est dingue !



Et toi, quel est ton portrait chinois de livres ? :)






NB : les liens des livres redirigent vers ma librairie rennaise préférée !



mercredi 28 janvier 2015

Jai testé ... la box bijoux Emma & Chloé !


Il y a quelques jours, j'ai eu l'occasion de recevoir la box bijoux de créateurs Emma & Chloé ! Le principe ? Pour seulement 19€ par mois, vous recevez chez vous un bijou de créateurs sans connaître d'avance le bijou concerné et le thème choisi.

Appréciant beaucoup le principe des box en général (j'ai pu tester Glossy Box, My Little Box, Miaou Box, La Bonne Box mais je suis actuellement abonnée uniquement à  Birchbox), j'étais curieuse de découvrir cette petite merveille. Si vous suivez ce blog, vous avez dû remarquer que je ne porte pas souvent de bijoux dans mes looks et la raison est toute bête, c'est juste que je ne pense pas (ou alors j'ai la flemme) de sortir mes bijoux qui sont rangés dans des boîtes. De plus, la majorité de mes bijoux sont du "toc" donc j'ai tendance à ne plus les apprécier comme avant. Quasiment tous mes bijoux font très fantaisie, très "jeune fille en fleurs", donc j'étais ravie d'élargir mes horizons en recevant la box bijoux Emma & Chloé.

Le thème de ma box (mois de décembre) est "Années Folles" et voici donc son contenu :



Cette box du mois de décembre contient donc une bague Ringo by Archibald en laiton doré à l'or fin (d'une valeur de 45€) soigneusement enveloppée dans une petite pochette et accompagnée d'un certificat d'authenticité.

On trouve aussi dans la box une carte postale et un magazine richement illustré et très intéressant (on en sait un peu plus sur la créatrice mais il y a également des sélections de bijoux, des articles beauté et même des recettes !).


La bague est très raffinée, sa forme un peu "corset" est très jolie et laisse entrapercevoir le doigt. Bien entendu la bague est réglable pour s'adapter à toutes les tailles.

J'ai néanmoins un petit peu de mal avec les petites perles vertes, j'aurai préféré une couleur un peu plus sobre et passe-partout.

Point anecdote : Cette hantise du vert remonte à mon enfance où chaque enfant de la famille avait une couleur qui lui était réservée pour mieux se retrouver dans ses affaires, j'avais donc tout en vert (brosse à dents, sac, serviette de table, pyjama, etc ...) alors que j'aurai préféré avoir du rose ou du jaune ! ;)


Pour un premier test, je suis vraiment contente de cette box. Avant de la recevoir, on m'a demandé au préalable si je préférais l'or ou l'argent, ce qui je trouve est très important. 19€ pour une bague comme celle que j'ai reçu est vraiment très raisonnable, je ne pense pas que je m'y abonnerai car je ne porte pas assez de bijoux (par exemple je ne peux pas porter de boucles d'oreilles) et j'aurai quand même peur d'être déçue (j'ai des goûts compliqués parfois). Mais pour les trouillardes comme moi, vous pouvez attendre que le thème soit dévoilé ou alors craquer sur la boutique en ligne d'Emma & Chloé ! Et si vous vous abonnez, vous pouvez bénéficier de 20% de réduction sur la boutique pendant toute la durée de l'abonnement, ce qui est sacrément intéressant.

Vous avez le choix entre plusieurs abonnements : 1 mois (19€ + 3€ de frais de port) / 3 mois (57€) / 6 mois (109€) / un an (204€). Ou vous pouvez aussi décider d'offrir une box ou un abonnement à la personne de votre choix !


Mon avis en résumé !


Points positifs :
- le prix ! 19€ pour une box qui comprend dans mon cas une bague d'une valeur de 45€ c'est vraiment raisonnable (et il y a en plus un magazine très complet)
- la possibilité de suivre le colis
- la possibilité de n'acheter qu'une seule box et d'attendre que le thème soit dévoilé pour la commande (vous avez jusqu'au 27 pour commander la box du mois)
- la réduction de 20% sur l'ensemble de la boutique lorsque l'on est abonné
- la sélection très pointue de créateurs de bijoux (voir box précédentes)


Points négatifs :
- la peur d'une déception est toujours présente quand on est abonné à une box et je trouve que c'est encore plus compliqué avec les bijoux (comme les parfums par exemple) car cela a quand même une dimension plus personnelle
- si le bijou ne plaît pas, il n'y a pas de possibilité de le renvoyer
- dans mon cas je n'ai plus les oreilles percées (je suis allergique à toutes les boucles d'oreilles) donc si j'étais abonnée et qu'une box contiendrait des boucles d'oreilles, elles seraient inutiles pour moi.



Pour recevoir la prochaine box (celle du mois de janvier dont le thème est encore inconnu, rendez-vous ici !



//Je porte un pull Superdry (collection actuelle) et une jupe Petit Bateau//

mercredi 10 décembre 2014

Sélection shopping Boohoo pour les fêtes !





Nous arrivons bientôt à la période des fêtes de fin d'année qui riment avec des cadeaux, de bons gros repas en famille, des chocolats, des films de Noël mais il ne faut pas oublier un élément qui a quand même son importance : sa tenue !

Que ce soit pour le réveillon de Noël ou pour le nouvel an, chacun a envie de sortir ses plus beaux vêtements. Inutile de sortir la robe de grande marque qui vous aura ruiné, si vous êtes aussi maladroite que moi, vous vous retrouverez avec des tâches dès le premier toast au saumon englouti, ou alors ce sera votre meilleure amie qui renversera sur vous sa coupe de champagne !

En plus, si vous achetez une robe pas trop chère, cela vous fera plus de sous pour offrir des cadeaux (ou pour vous faire plaisir). Je conseille d'éviter les sequins et les paillettes sur toute la robe pour pouvoir porter votre nouvelle robe à d'autres occasions. Et surtout, votre robe pour les fêtes (voir ma sélection en collaboration avec Boohoo ci-dessus) doit être confortable et ne doit pas trop vous serrer afin de pouvoir manger (et boire) tout ce que vous voulez !

Concernant les chaussures, j'en profite toujours pour mettre mes plus beaux (et plus hauts) talons que j'abandonnerai contre des ballerines dès l'instant où il faudra danser, ce serait bête de commencer la nouvelle année avec une entorse !

Et pour ne pas s'embêter avec un gros sac, privilégiez la pochette avec l'essentiel : votre téléphone pour prendre vos cadeaux en photo ou pour appeler votre famille à minuit, votre carte de crédit si vous avez prévu de sortir, vos clés, un rouge à lèvres pour les retouches et un médicament pour la tête et un pour le ventre (suis-je la seule à emmener différentes sortes de médicaments quand je sors par peur de me sentir mal ?) !


lundi 8 décembre 2014

Vide Dressing des blogueuses de Rennes - Christmas Edition


Bonne nouvelle pour les rennaises ! Avec la bande de copines blogueuses, on a organisé un tout nouveau vide-dressing ! Après la Poudrerie et le Salon de Julie, nous investissons cette fois le Häagen Dazs Café, situé en plein coeur de Rennes sous les arcades de la place de la mairie à côté de l'opéra.

Le dimanche 14 décembre, de 14h à 19h, vous aurez donc l'occasion de faire de bonnes affaires et il y en aura pour tous les goûts et pour toutes les tailles : du 36 au 48 pour les vêtements et du 36 au 42 pour les chaussures. Pour ma part, j'ai déjà prévu de vendre quelques pièces de Zara, Asos, H&M et même Miu Miu et Prada.

A quelques jours de Noël, ce sera l'occasion de trouver des petits cadeaux à offrir ou même de vous faire des cadeaux pour vous-mêmes ! Le lieu est également idéal pour se réchauffer autour d'un bon chocolat chaud et d'une gaufre liégeoise après votre petite séance de shopping. C'est également une occasion parfaite pour rencontrer nos lectrices !

L'entrée est bien entendu gratuite et ouverte à tout le monde mais par contre les achats ne s'effectueront qu'en espèces (il y a une Caisse d'Epargne à 10 mètres du café).

On vous attend donc nombreuses pour faire de bonnes affaires dans une ambiance chaleureuse !



Vide-dressing des blogueuses - Christmas Edition
le dimanche 14 décembre de 10h à 19h
à l'étage du Häagen Dazs Café
12 Galeries du Théâtre, Rennes
entrée libre et gratuite
paiements en espèces

avec les copines Elodie, Juliette, Maella et Maëvane !


N'hésitez pas à vous inscrire sur l'événement Facebook !




Merci à Maella pour la création des visuels !